Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

De 1976 à aujourd'hui

     

    Aujourd'hui, on y dénombre près de 800 âmes, dont 15% de personnes lourdement handicapées.


    Presque un demi-siècle plus tard, ces léproseries sont devenues des villages régis par une loi votée en 1976, que l'on appelle « les villages de reclassement social » ou VRS.


    Cette loi a donné quelques droits aux habitants des villages tels que l'autorisation de sortie, l'accès à la propriété des terres occupées.


    Depuis peu des institutrices d'Etat viennent dispenser des cours aux enfants de maternelle au sein de Koutal et les infirmières d'Etat ont remplacé les aides soignantes (jeunes  femmes du village ayant pu bénéficier d'une formation).


    Malgré cela, les malades et leurs familles ne jouissent pas des mêmes droits et devoirs que leurs compatriotes.